INNOVER, ENGAGER, TRANSFORMER

5 clés pour mieux recruter les jeunes talents

1. Apprenez à connaître votre cible

Avant de vous engager dans la recherche d’un candidat, évaluez d’abord la tranche d’âge que vous souhaitez recruter. Un candidat entre 25 et 30 ans n’a généralement pas les mêmes attentes qu’un candidat entre 30 et 35 ans. Certaines tendances par tranche d’âge peuvent se trouver via des études en ligne ou des articles de presse. Un sondage interne, réalisé dans votre entourage professionnel ou votre entreprise, peut également s’avérer utile lorsque vous évoluez dans un secteur bien précis. Certaines généralités se dégagent toutefois. Un jeune entre 25 et 35 ans est notamment sensible à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, est séduit par des pratiques managériales souples, est attentif à l’ambiance au quotidien et privilégie le dialogue et l’empathie.

2. Relevez vos points pertinents, soyez transparents

Séduire les jeunes talents ne signifie pas forcément enjoliver la réalité. Tentez plutôt de dégager des aspects du terrain, qui mettent en avant la singularité de votre entreprise, pas nécessairement sur le plan salarial. Une petite PME sera appréciée par les jeunes en quête de lien social et d’ « esprit de famille » sur le lieu de travail. Vous pouvez également détailler l’espace détente de votre bureau (boissons ou baby-foot à diposition par exemple). Le dress code, comme par exemple le faire de ne pas devoir travailler en costume ou de pouvoir porter des baskets, est un critère qui peu faire la différence. Les jeunes sont en quête de sens et veulent travailler dans une entreprise dont ils partagent les valeurs. La mise en avant de vos engagements RSE semble également indispensables.

3. Adaptez votre ton

Evitez les clichés mais sortez du conventionnel. Parler à un jeune talent ne passe pas nécessairement par le tutoiement et l’utilisation d’expressions spécifiquements jeunes. Adoptez plutôt un ton dynamique et montrez-vous original sur la forme et le fond de votre annonce. Plutôt qu’un texte, une annonce peut-être développée sous forme de vidéo courte. Vous pouvez également jouer sur l’intitulé du job. Par exemple : au lieu d’utiliser « recheche marketing manager », vous pouvez indiquer « seras-tu notre génie du marketing ? ». Vous pouvez même proposer votre candidature sous forme de concours, dont le gagnant remportera le job, accompagné d’une récompense.

4. Choisissez votre canal

Les entreprises spécialisées en ressources humaines et les plateformes web généralistes comme LinkedIn restent pertinents. Il n’est toutefois pas inutile d’opter pour des job boards plus spécialisés (dans une thématique ou un secteur), généralement très consultés par les jeunes actifs. N’oubliez pas qu’un candidat est attentif à la « marque » de l’entreprise, bien même avant une candidature. Développer votre propre page Facebook, voire même être présent sur Instagram ou TikTok, peut renforcer votre image et vous offre en amont une légimité auprès des jeunes.

5. Montrez-vous réactif

Le jeune talent, en tout cas quand il est en position de force, se décide généralement rapidement ou pourrait même déconsidérer une entreprise qui n’assure pas un suivi rapide, voire même personnalisé. Réagissez dès lors rapidement après la réception d’une candidature, un retour après un entretien ou même un refus. Une continuité dans vos interactions est appréciée. Par ailleurs, ayez tendance à personnaliser vos réponses, ce qui entretiendra une première relation de confiance.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois les dernières tendances RH et Marque Employeur

Ces articles pourraient vous intéresser

Gérer les cookies